COVID-19: l’Ontario juge pouvoir réaliser son objectif de vaccination

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Malgré les problèmes d’approvisionnement du vaccin de Pfizer, l’Ontario est toujours en voie d’accomplir son objectif de vacciner tous les résidents, les employés et les proches aidants de chaque foyer de soins de longue durée de la province d’ici le 15 février. 

C’est du moins ce qu’ont affirmé les experts de la santé publique du ministère de la Santé, mardi, quelques minutes avant qu’Ottawa annonce que Pfizer ne livrera aucune dose du vaccin au Canada, la semaine prochaine.  

Une nouvelle «troublante», selon le premier ministre Doug Ford, qui a profité de sa conférence de presse pour demander l’aide du président élu des États-Unis, Joe Biden. «Donnez-nous un million de vaccins», a-t-il demandé à celui qui deviendra officiellement le 46e président américain mercredi, «c’est la moindre des choses».

« Nous ne nous reposerons pas avant que chaque Ontarien souhaitant recevoir son vaccin ne l’ait reçu. »

Doug Ford

Première ronde complétée

En Ontario, la première ronde de vaccination, soit celle où les résidents et les employés des foyers de soins de longue durée situés dans les régions les plus touchées par la transmission du virus ont été choisis en priorité, est complétée.

C’est-à-dire que tous les employés et les résidents des établissements pour aînés de Toronto, Peel, York et de Windsor qui le souhaitaient ont reçu leur première dose du vaccin contre la COVID-19. 

L’Ontario a pris de l’avance sur cet objectif, initialement prévu pour le 21 janvier.

La première série de vaccinations a également été administrée dans tous les foyers de soins de longue durée d'Ottawa et dans 40% des établissements pour aînés de la province, selon la santé publique. 

Néanmoins, les semaines qui suivront le 15 février pourraient être semées d'incertitudes, a noté le général Rick Hillier, responsable de la distribution du vaccin en Ontario.

La province verra son approvisionnement de vaccins Pfizer considérablement réduit au cours des quatre prochaines semaines (-5% cette semaine, -80% la semaine prochaine, -55% la semaine suivante et -45% la semaine du 8 février). 

Cela représente plus de 66 000 doses du vaccin de Pfizer au cours de cette période.

Les foyers de soins de longue durée, les maisons de retraite à haut risque et les communautés autochtones accessibles uniquement par avion sont désormais la priorité. 

«Nous ne nous reposerons pas avant que chaque Ontarien souhaitant recevoir son vaccin ne l’ait reçu», a déclaré le premier ministre Doug Ford en conférence de presse, mardi à 13h.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 19 janvier, 2021
  • Dernière mise à jour 19 janvier, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article