Covid-19 : 7 nouveaux cas à l’Île-du-Prince-Édouard

L’annonce a été faite par Heather Morrison lors de son point presse quotidien, lundi 30 mars. Le nombre de cas recensé dans la province s’élève à 18.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local - APF – Atlantique

Ces sept nouveaux malades ont entre 20 et 70 ans, il s’agit de quatre femmes et trois hommes, revenant tous de l’étranger. Un total de 760 tests ont été réalisés à ce jour, 590 sont revenus négatifs, 161 sont en attente, 18 positifs. La première personne malade est considérée guérie.

L'importance de l’éloignement social

Après une fin de semaine ensoleillée, où beaucoup d’Insulaires se sont promenés en ne respectant pas toujours les distances de sécurité, Heather Morrison rappelle une fois de plus l’importance «d’aplatir la courbe, pour freiner la progression de l’épidémie».

«L'éloignement social, ce n’est pas aller voir ses amis, faire les courses en groupe, visiter la famille», insiste-t-elle.

Selon la médecin-hygiéniste en chef de la province, les contrôles à l’arrivée du pont de la Confédération sont maintenant renforcés, avec des questions relatives à l’origine et à la destination des voyageurs. Si les arrivants n’ont pas le soutien nécessaire pour pouvoir s’auto-isoler, ils peuvent être renvoyés, prévient-elle.

La province a reçu plus de 2000 appels concernant des manquements à l’obligation de s’isoler pendant 14 jours en arrivant à l'Île. Les forces de l’ordre ont contrôlé durant la fin de semaine 26 maisons et dressé 13 avertissements verbaux, 9 écrits.

Plus de respirateurs artificiels

«Je n’ai aucun doute qu’il y aura de la transmission communautaire», avertit Heather Morrison, qui table sur la détection précoce des cas pour atténuer ce phénomène. «Toutes les personnes présentant des symptômes sont testées, qu’importe leur historique de voyage», ajoute-elle. Marion Dowling, cheffe des soins infirmiers à Santé ÎPÉ, rassure quant à la préparation des services de santé à l’Île. Elle fait état de 200 personnes retraitées (infirmières, infirmiers, médecins) prêtes à retravailler pour faire face à l’augmentation inévitable du nombre de cas et aux premières hospitalisations.

La clinique de la Réserve nationale stratégique d’urgence a ouvert il y a deux jours à Charlottetown, et a commencé à recevoir les premiers patients dirigés par le 811. Une seconde clinique ouvre aujourd'hui à Summerside. La province ne compte à l’heure actuelle que 19 respirateurs artificiels. 15 de plus sont déjà commandés au gouvernement fédéral, 26 de la RNSU vont s’y ajouter, ainsi que 12, issus d’une nouvelle commande.

-30-

 

PHOTOS : Heather Morrisson, cr. Courtoisie

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 30 mars, 2020
  • Dernière mise à jour 30 mars, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article