IJL - Ouest

Calgary : le marché immobilier sous tension ? Pas certain !

Calgary : le marché immobilier sous tension ? Pas certain !

Alors que le marché immobilier semble aujourd'hui prendre une pente périlleuse, mais finalement contrôlée, les agents immobiliers doivent innover afin de continuer à vendre. Ainsi, Paula Leemans, dans le métier depuis plus de 20 ans, prend le taureau par les cornes pour offrir une autre vision de l'immobilier. Je la retrouve sur le pas de la porte d'une propriété qu'elle espère vendre prochainement à Calgary.

Arnaud Barbet
Initiative de journalisme local

Chaussures à l'extérieur, masque sur le visage, gants en silicone, elle me salue et m'invite à m'équiper. En chaussettes, je bataille avec des gants un peu trop petits avant d'entrer. « Promis, je vais acheter des gants un peu plus grands pour les prochaines visites », dit-elle en riant.

Malgré sa mine sympathique, Paula prend la sécurité très au sérieux. À peine entré, je peux lire sur le mur les consignes à respecter et aperçois « son kit de survie » sur la table de la cuisine. On y trouve des lingettes, du gel, des mouchoirs et finalement des bonbons à l'érable pour les clients sages…

D'après le dernier communiqué d'Ann-Marie Lurie, économiste en chef du Calgary Real Estate Board (CREB), les conditions économiques ont radicalement changé dû à l'impact de la COVID-19 sur la société. Elle indique notamment un revirement rapide de tendance au mois de mars.

La distanciation sociale, y souligne-t-on, a notamment freiné la visite des propriétés pour les acheteurs, mais aussi celles des vendeurs. Paula, elle, est très confiante : « ces chiffres sont tout à fait normaux, je suis persuadée que nous allons tous apprendre à accepter les changements nécessaires  et nous ajuster. »

Des acheteurs triés sur le volet

Il faut dire que Paula sait de quoi elle parle lorsqu'il s'agit de précautions. En effet, avant d'atteindre le Graal, il faut montrer patte blanche. « On ne peut plus tout visiter, par respect pour les vendeurs, mais aussi pour les acheteurs. Alors avant d'arriver à cette étape, souvent finale, nous avons effectué beaucoup de travail en amont », assure-t-elle.

La présélection du client et des biens est aujourd'hui un prérequis. Elle les invite à obtenir de leur banque une préapprobation hypothécaire, leur propose un questionnaire très détaillé afin de cibler parfaitement leurs besoins.

Ensuite, elle leur propose en général trois produits et une première visite virtuelle via un logiciel. « Je parcours la maison avec mon iPad, donne mes impressions et montre à mes clients le meilleur et le moins bon sans sourciller », s'amuse-t-elle. Proactive et avocate du diable à la fois, l’achat de la maison, si elle est choisie, ne devrait-être qu'une formalité pour la dernière visite.

Des défis et du bon sens

La pandémie oblige le monde de l'immobilier à se réinventer. Paula Leemans l'affirme, les défis sont quotidiens. « Il faut passer du temps au téléphone pour entretenir les liens avec sa clientèle. J'ai aussi investi dans un logiciel de vidéoconférence, je dois m'adapter aux nouvelles technologies, c'est compliqué, mais je n'ai plus le choix », dit-elle.

Pour ce qui est du marché, elle rejoint l'avis d’Ann-Marie Lurie, chef économiste au CREB, qui estime que l'offre est toujours importante à Calgary malgré une chute de 19 % de l'offre de nouveaux produits. Une offre excédentaire qui est, selon l'économiste, raisonnablement maîtrisée.

« Cela va rendre le marché équitable, les prix vont répondre aux besoins des vendeurs et des clients. Aujourd'hui, seule la confiance offrira des transactions saines. Ne rêvons pas, arrêtons de faire croire aux clients qu'ils vont tirer avantage de la situation en baissant les prix de 30 %, cela ne se passera pas ! », grommelle-t-elle joyeusement après avoir astiqué la maison en la quittant.

----------------------------

 

Photo 1 :

L'offre, encore excédentaire, semble se stabiliser à Calgary.

Crédit Arnaud Barbet

Photo 2 :

En plus d’une trousse d'urgence, on retrouve à l'entrée de chaque maison une affiche avec la marche à suivre.

Crédit Arnaud Barbet

Photo 3 :

Paula en pleine visite virtuelle avec ses clients grâce à son iPad.

Crédit Arnaud Barbet

----------------------------

Infos supplémentaires :

Calgary Real Estate Board (CREB) : https://www.creb.com

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 10 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 18 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article