Budget: l’Ontario devra dépenser pour s’enrichir

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Une relance économique réussie devra passer par de nouvelles dépenses, voilà le consensus qui unit les partis politiques de l’Ontario à l’approche du budget du gouvernement Ford, qui sera déposé à la table du greffier mercredi. Mais que convoitent-ils, précisément? Tour d’horizon. 

«Pour une économie forte, il faut des travailleurs forts. Nous avons besoin d’une reprise économique qui comprend un soutien aux travailleurs, et particulièrement les petites entreprises», a déclaré la cheffe du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, en mêlée de presse mardi.

Le budget annuel de la province qui sera dévoilé mercredi se doit d’inclure les besoins des travailleurs, sans qui une relance économique sera impossible à réaliser, prêche la leader du principal parti d’opposition à Queen’s Park. 

Le NPD de l’Ontario demande notamment l’embauche de 10 000 préposés aux bénéficiaires à temps plein, des fonds pour éliminer les déficits budgétaires de tous les hôpitaux et pour la construction d’un nouvel hôpital à Brampton, l’embauche d’enseignants pour assurer la réduction de la taille moyenne des classes, 14 jours de congés maladie payés, une journée payée à tous ceux qui souhaitent se faire vacciner et de l’aide financière aux petites entreprises. 

Andrea Horwath espère que dans ses prévisions économiques, le gouvernement Ford offrira à la population «un sentiment d’avoir envie d’entrevoir l’avenir».

Libéraux

Le libéral John Fraser juge aussi qu’il est temps pour l’Ontario d’investir dans la communauté. 

«Ce n’est pas le moment de se retenir. Il faut dépenser. Dépenser judicieusement, oui, mais il ne faut pas se retenir.»

Le député ottavien et ex-leader intérimaire du Parti libéral de l’Ontario est convaincu que la relance économique ne sera pas un succès si le gouvernement n’offre pas aux préposés aux bénéficiaires des augmentations salariales permanentes et des avantages sociaux leur permettant de travailler à temps plein.

«Le gouvernement peut construire autant de foyers pour aînés qu’il le souhaite, mais sans des travailleurs, c’est impossible. C’est le moment d’investir ‘dans les gens’ pour assurer une relance économique réussie.»

Parti vert

Le chef du Parti vert Mike Schreiner a dévoilé six priorités à l’approche du budget de la province. 

Son plan inclut le financement pour assurer quatre heures de soins pour les receveurs de soins de longue durée, du logement avec services de soutien pour les sans-abri, de l’aide aux petites entreprises, une «reprise verte» enracinée dans un programme de construction écologique de 5 milliards $ sur cinq ans et un plan en santé mentale de 4 milliards $ sur quatre ans. 

Ce que l’on sait 

Le premier ministre Doug Ford a dévoilé, au cours de la semaine, certaines pépites qui seront incorporées au budget, dont un montant de 1,2 milliard $ pour aider les hôpitaux de la province à se remettre de la crise.

Rappelons que ce sera le premier budget du ministre des Finances Peter Bethlenfalvy, qui a récemment déclaré qu’il «terminera le travail» commencé l’an dernier, soit celui de diriger la province à travers la pandémie de COVID-19. 

Le ministre Bethlenfalvy a fait savoir que le thème de ce budget consistera à protéger la santé des Ontariens et à encourager les créateurs d’emploi à se préparer pour la reprise économique.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 23 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 23 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article