Budget: le gouvernement Ford promet de protéger la santé et l’économie

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

La santé de la population et l’économie de la province, voilà les deux pierres angulaires que l’Ontario souhaite protéger au cours de l’année à venir en promettant des dépenses jamais égalées auparavant. Résumé de ce deuxième budget pandémique du gouvernement Ford, déposé mercredi. 

En tout, les progressistes-conservateurs de Doug Ford prévoient dépenser 173 milliards au cours de l’année à venir. 

Le soutien offert par l’Ontario devrait donc atteindre les 16,3 milliards $ en santé et les 23,3 milliards $ pour la protection de l’économie, totalisant ainsi 51 milliards $ pour ces deux priorités.

Le gouvernement de l’Ontario projette un déficit de 33,1 milliards $ en 2021-2022, soit moins que les 38,5 milliards $ que prévoyait l’ex-ministre des Finances Rod Phillips dans son budget provincial déposé pas plus tard qu’en novembre dernier. 

«Et bien que cela ne soit ni viable ni souhaitable à long terme, je suis catégoriquement et absolument convaincu que cela est nécessaire afin que nous puissions surmonter cette pandémie et rebondir avec plus de force qu’avant», a déclaré le ministre des Finances Peter Bethlenfalvy dans son exposé budgétaire à Queen’s Park.

La province ne prévoit pas retrouver un déficit d’avant la COVID-19 avant 2027-2028. 

Le plan du gouvernement, un document de 232 pages intitulé Plan d’action de l’Ontario pour protéger la santé de la population et notre économie, ne prévoit pas de hausse d’impôts ni de diminution des services.

Argent en santé

Le gouvernement réserve plus de un milliard $ à son plan de vaccination provincial, qui comprend notamment un nouveau programme visant à offrir le transport vers leur rendez-vous aux personnes handicapées et aux aînés à mobilité réduite.  

Le ministre des Finances annonce qu’il investira 2,3 milliards $ de plus en 2021-2022 pour le dépistage et la recherche des contacts, portant le total de cet investissement à 3,7 milliards $ depuis le début de la pandémie. 

Cela signifie que l’Ontario fournira 385 000 tests rapides hebdomadaires au secteur des soins de longue durée, 118 000 aux maisons de retraite et 300 000 aux lieux de travail essentiels. 

Dans le milieu hospitalier, le premier ministre Doug Ford avait déjà annoncé, en début de semaine, que son gouvernement octroiera 1,2 milliard $ aux hôpitaux pour les aider à se remettre de la crise.

Dans son budget, le ministre Bethlenfalvy annonce que son gouvernement met en œuvre un plan de 30 milliards $ pour agrandir des hôpitaux et pour en construire de nouveaux au cours de la prochaine décennie. 

Aucun gouvernement ne s’était engagé à investir autant dans les hôpitaux de l’Ontario, aux dires du ministre des Finances. 

En foyers de soins de longue durée, la province fournira cette année 650 millions $ supplémentaires pour aider à réduire la transmission du coronavirus.

L’Ontario s’engage aussi à dépenser 175 millions $ en 2021-2022 pour mettre plus de services en santé mentale à la disposition de ceux qui en ont besoin et pour améliorer la qualité des soins. 

Une autre ronde d’allocation pour les familles

Le gouvernement Ford annonce dans son budget que les familles qui ont des jeunes de moins de 12 ans pourront recevoir, pour une troisième fois, une allocation dans le cadre de la Prestation ontarienne pour les enfants en raison de la COVID-19.

Or cette fois-ci, l’Ontario en rajoute une couche, puisque le montant de ce paiement sera doublé pour passer à 400$ par enfant et à 500$ pour chaque enfant ayant des besoins particuliers.

Pour une famille avec trois enfants en bas âge, dont l’un a des besoins particuliers, par exemple, cela représente 2600$ que cette famille aura reçu de la Prestation ontarienne pour les enfants en raison de la COVID-19. 

Par ailleurs, les parents n’auront plus à s’inscrire pour recevoir cette allocation, le montant leur sera envoyé automatiquement.

Le gouvernement propose aussi d'augmenter temporairement de 20% le crédit d’impôt ASGE en 2021, qui augmenterait le soutien d’environ 1250 $ à 1500 $, en moyenne, par famille. 

Écoles

Le gouvernement compte investir 550 millions $ durant l’année scolaire 2020-2021 pour appuyer la création de 16 000 nouvelles places d’apprentissage dans 28 écoles. 

Quant à la connectivité à large bande, le gouvernement accroît son investissement de 2,8 milliards $ pour offrir à la population une meilleure connexion virtuelle, «pour que jamais un élève ne prenne du retard faute de connexion Internet», notamment. 

Crédit d’impôt pour la formation

La province propose un crédit d’impôt temporaire pour la formation. Ce crédit d’impôt procurerait à chaque bénéficiaire un montant maximal de 2 000$ applicable à 50% des dépenses admissibles. 

Ce soutien d’environ 260 millions $ serait accordé à environ 230 000 personnes cette année. 

Le gouvernement annonce aussi un deuxième versement au titre de la Subvention ontarienne pour le soutien aux petites entreprises, un montant équivalent au premier qu’elles ont reçu.

***

À LIRE AUSSI

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 24 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 24 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article