IJL - Ouest

Bougeons malgré le confinement!

CALGARY - En cette période où le monde se trouve frappé par la pandémie de COVID-19, la pratique d’activités physiques régulières, en état de confinement, est de plus en plus populaire chez nos concitoyens. Bouger, même de façon restreinte et modérée, offre de nombreux bénéfices et cela, quel que soit l’âge.

Christopher Louis
Initiative de journalisme local – APF - Ouest

Pour les jeunes…

Chez les enfants, actifs et dynamiques par nature, le manque d’activité sportive et physique se fait tout de suite sentir dans des périodes d’isolement comme celle-ci. Marina, mère de deux jeunes enfants de 2 et 5 ans, raconte: «je suis obligée de planifier une routine quotidienne incluant au moins deux créneaux d’activité physique quotidiens. Sans cela, les enfants seraient beaucoup plus agités qu’à l’accoutumée. Cela leur permet de se dépenser et de brûler quelques calories en évitant la facilité des écrans tablettes et télévision».

Grégory, sportif régulier approchant la quarantaine, confirme: « j’ai pour habitude de courir régulièrement. Hors, avec le confinement, j’ai dû adapter ma pratique physique afin de sortir le moins possible. J’ai investi dans des poids et haltères dont je me sers en regardant des vidéos en ligne afin d’avoir le bon geste. De cette façon, cela me permet d’évacuer le stress et les nouvelles anxiogènes accumulés ».

…Et les moins jeunes.

Sur la même longueur d’onde, Martine, soixante-deux ans, maintient la la forme sur son vélo elliptique, acquis bien avant le confinement, et dévoile les bénéfices qui en découlent : « je mets un point d’honneur à enfourcher mon vélo presque quotidiennement afin de me maintenir en forme, d’autant plus que je fais partie des personnes potentiellement à risque. Je ne peux pas me permettre de prendre des risques inutiles en sortant sans raison valable. Le sport m’aide à me recentrer sur moi-même ».

La Fédération du sport francophone de l’Alberta (FSFA) maintient la cadence

La FSFA, chef de file du sport francophone en Alberta, a renforcé sa présence sur divers réseaux sociaux (Facebook, YouTube). L’organisme organisateur des Jeux francophones de l’Alberta a dû se réinventer afin de poursuivre sa mission d’intérêt général.

La directrice générale de la FSFA, Céline Dumay, explique ce qui a été mis en place afin de s’adapter aux nouvelles conditions : « nous faisons appel à des personnes de tous horizons sportifs, débutants ou confirmés, souhaitant se mettre en scène dans de courtes capsules vidéo partagées quotidiennement sur Facebook à 10 heures les matins (#FSFA-10). Nous le faisons avec les moyens du bord. Cela permet aux gens de bouger chez eux, même si le geste n’est pas parfait. L’essentiel est de bouger afin de conserver une santé physique et mentale. Les visiteurs semblent adhérer au concept, comme en témoigne la fréquentation du site Web ».

Le concours Le défi 31 jours sportifs a été mis en place pour encourager les personnes à pratiquer au moins trente minutes d’activité physique par jour pendant trente et un jours avec, en point d’orgue, un tirage au sort le 8 mai 2020.

À vos tenues !

- 30 -

Site web de la FSFA : www.lafsfa.ca

Page Facebook : https://www.facebook.com/laFSFA/

 

PHOTOS:

Céline-Dumay, Directrice Générale de la FSFA-Crédits C.DUMAY.jpeg

Céline Dumay, directrice générale de la FSFA

Crédit : courtoisie

 

Marine-exercices-en-famille.jpg

Faire des exercices peut devenir un moment d’activité familiale

Crédit : courtoisie Marina Da Silva

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 11 avril, 2020
  • Dernière mise à jour 11 avril, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article