Après une année chargée, la Société culturelle Sud-Acadie; élabore la prochaine :  En plein air

La Société culturelle Sud-Acadie a eu une programmation très solide en 2019-2020, particulièrement lors du Congrès mondial acadien 2019 lors duquel elle a été très présente. En partenariat avec la communauté de Beaubassin-est, l’organisme, de concert avec le comité organisateur du CMA, a élaboré une programmation sur l’ensemble du territoire lors de la journée hôtesse de Beaubassin-est, le 18 août 2019.

________________________

Claire Lanteigne – Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Au cours de cette journée, la Société culturelle a présenté une fête pour enfants, de la musique et des contes avec Bouton d’or Acadie et Art Richard, le dévoilement de la pièce d’art public de Bernice Butler – la Pyramide d’Ombres et Lumières –  et une soirée avec Sandra LeCouteur et ses musiciens à l’Église historique de Barachois. Ce fut une journée achalandée avec plus de 1 000 participants.e.s tous âges.

«La Société présente habituellement quatre événements annuels», a indiqué la présidente de l’organisme, Nathalie LeBlanc, lors de la récente assemblée générale. «Célébrons nos quais» offre une programmation de musique en plein air sur les quais de Robichaud et Bas-Cap-Pelé, en juillet et août. éMOTions, c’est une programmation d’événements littéraires offerts tout au long de l’année qui inclut un mini-festival, «Les 4 jeudis de juin», à l’Église historique de Barachois. Un autre festival en plein air, «Les Arts en fête», invite la communauté à participer à la création d’une pièce d’art public et à participer à plusieurs événements artistiques ainsi que des ateliers. Finalement CINÉMACADIE, c’est une fin de semaine dédiée à des films francophones acadiens.

«Nous nous étions fixé un objectif de travailler avec les jeunes au niveau de l’écriture et de la lecture», souligne la présidente LeBlanc. «Alors nous avons mis en place une programmation d’activités jeunesse autour de la littérature pour les jeunes et lancé un concours de poésie dans les écoles du territoire.»

Une série d’ateliers jeunesse et adulte de créativité et d’écriture en poésie haïku avec l’auteure France Cayouette a rejoint plus de 100 étudiant.e.s des écoles Donat-Robichaud et Père-Edgar-T.-LeBlanc. Plus de 100 personnes ont participé au concours, dont 11 adultes et 92 jeunes.

En plein air en 2020-2021

C’est sous le thème «En plein air» que la Société culturelle Sud-Acadie planifie sa programmation 2020-2021. «Comme nous ne savons pas comment la pandémie va évoluer, nous planifions une programmation qui pourra se tenir à l’extérieur», explique Johanne LeBlanc-Skyrie, agente de développement culturel. Plusieurs  activités ont été annulées depuis le printemps dernier. «La COVID-19 nous a ralentis. Elle nous force à réfléchir et à nous réinventer. Possiblement, cela continuera d’être un défi pour les arts et la culture en 2020-2021.»

Elle ajoute que ce nouveau contexte leur permet cependant de travailler sur le développement de nouveaux projets innovateurs et créatifs, de découvrir les petites niches sur le territoire et d’animer les espaces verts avec les arts et la culture.

Un projet littéraire a été lancé pour souligner les vingt ans d’écriture des auteurs acadiens. La Société culturelle Sud-Acadie veut célébrer ces écrivains qui se sont démarqués depuis 20 ans. Un auteur fait actuellement la recherche auprès de la communauté littéraire de l’Acadie et préparera  une performance avec des comédien.ne.s qui sera présentée à l’Église historique de Barachois, quand ce sera permis.

Avec Beaubassin-est, la Société s’est engagée à développer un projet de recherche du patrimoine des cimetières de Grand Barachois, Haute-Aboujagane et Shemogue, dans le but de documenter l’historique de chacun de ces sites et développer au cours des prochaines années des visites guidées avec l’aide de la communauté artistique (historiens, dramaturges et comédiens.) 

«Dans la phase un, explique Johanne LeBlanc-Skyrie, la recherche sur le premier 50 ans du cimetière derrière l’Église historique est complété et le travail se poursuit pour partager son histoire avec le grand public en 2021, avec l’aide de monologues qui reflètent la vie des premières familles acadiennes au Sud-Est.» 

Mélanie Léger, originaire de Shédiac, auteure d’une dizaine de pièces de théâtre, scénariste, comédienne et réalisatrice est de la partie pour les aider avec le développement du projet.

Des démarches ont été faites avec le musicien Michel Deschênes pour voir s’il serait possible qu’un festival des percussions ait lieu à l’extérieur si cela s’avère impossible à l’intérieur.

Le rapport financier démontre des revenus de 74 697 $ et des dépenses de 73 327 $ pour un surplus de 1 370 $. «Les ressources financières reçues de Patrimoine canadien étaient moindres que prévues», a précisé Madame LeBlanc-Skyrie, «ce qui nous a laissés dans une situation déficitaire envers nos engagements communautaires.» Cependant, l’argent accordé en avril leur a permis de couvrir les dépenses opérationnelles, leurs engagements financiers envers leurs partenaires et de verser les honoraires de projets culturels en développement.

C’est avec la formation Les Troubadours que s’est terminée la courte saison estivale 2020 à quatre endroits dans le Sud-Est. Mario LeBreton et ses musiciens se sont présentés sur un site sans promotion, car il aurait fallu tout mettre en place pour respecter les directives de Santé publique. Mais quand les gens ont découvert où l’événement se déroulait, ils s’y sont rendus en grand nombre en respectant la distanciation physique.

Membres recherchés

La Société culturelle est toujours à la recherche de membres pour les appuyer dans leurs activités et mettre à profit leur vision, leur expertise, leur connaissances et leur compétences. La société est présente dans les régions acadiennes du nord et de l’est du comté de Westmorland, incluant les localités de Scoudouc et de Shédiac, jusqu’à Shemogue.

Les gens intéressé.e à donner de leur temps peuvent communiquer avec Joanne au 860-0413 ou par courriel : info@sudacadie.ca.

Tous les membres du conseil d’administration de l’organisme ont accepté de renouveler leur mandat. La présidente, Nathalie LeBlanc sera appuyée de Claude Léger, trésorier, Marlene Dugas, secrétaire, ainsi que de Nicole Bujold, Annie Vadnais et Herménégilde Chiasson. Catherine Laratte et Dave Skyrie sont les représentant.e.s du public.

L’agente culturelle Joanne LeBlanc-Skyrie avait d’abord annoncé son départ, mais elle est revenue sur sa décision au grand plaisir des membres du conseil.  «Joanne, c’est la meilleure, affirme Nathalie LeBlanc, et nous sommes heureux qu’elle poursuive son travail avec nous.»

Joanne se dit très heureuse de travailler avec un conseil d’administration aussi dynamique et inspirant. «Ensemble, nous travaillons dans une bulle et ils m’encouragent à aller de l’avant avec nos projets.»

-30-

Photo : Johanne

Joanne LeBlanc-Skyrie est l’agente culturelle de la Société culturelle Sud-Acadie.

Photo : Conseil d’administration

Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel, à l’avant : Annie Vadnais et Claude Léger. À l’arrière : Marlene Dugas, Nathalie LeBlanc, Joanne LeBlanc-Skyrie et Nicole Bujold. Absent au moment de la photo : Herménégilde Chiasson. (Courtoisie)

Photo : Les Troubadours

Sous la direction de Mario LeBreton, les Troubadours ont su faire plaisir aux gens à quatre reprises en septembre. (Photo : Dave Skyrie)

  • Nombre de fichiers 5
  • Date de création 19 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 19 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article