Appartements, commerces, hôtel : voici le nouveau front de mer de Saint-Jean

Dans quelques années, le front de mer de Saint-Jean sera l’hôte de bâtiments résidentiels, d’espaces commerciaux, d’espaces pour les arts et la culture et d’un hôtel, selon les plans du promoteur immobilier choisi par la Ville.

______________________

Frédéric Cammarano

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Le rôle d’architecte pour ce projet qui pourrait totaliser quelques centaines de millions de dollars revient à Fundy Quay Developments, une compagnie locale. Selon une entente conclue avec la municipalité, la compagnie loue l’espace et pourra l’acheter ultérieurement. Cela dit, le front de mer sera toujours accessible aux Saint-Jeannois et aux touristes.

«C’est l’une des principales raisons pour laquelle ce promoteur immobilier a été choisi. Il avait une vision audacieuse en ce qui a trait à l’accès du public pour que le site ne devienne pas une zone de développement, mais le cœur de la communauté», explique Steve Carson, le PDG de Develop Saint John.

Avant de se lancer dans la construction, il faut réparer la digue, rehausser ou remplacer les stations de pompage et déplacer les infrastructures d’électricité, des travaux nécessaires compte tenu des changements climatiques et de la montée des eaux. Il s’agit d’un projet de plus de 30 millions de dollars que le gouvernement fédéral finance à hauteur de 12 millions de dollars. La Ville et Saint John Energy se partagent le reste des coûts.

Le député fédéral de Saint JohnRothesay, Wayne Long, croit qu’il faudra deux ou trois ans avant que le site ne soit prêt. 

L’ancien gouvernement libéral de Brian Gallant avait une toute autre vision pour cet espace du centre-ville, soit la construction d’un édifice pour abriter le Musée du Nouveau-Brunswick, actuellement installé à divers endroits de la ville. L’arrivée au pouvoir des progressistes-conservateurs de Blaine Higgs en 2018 a toutefois mis un terme à ce projet.  

Il s’agissait d’une tentative de développer le front de mer qui avait été laissé pour compte pendant des années et qui est l’hôte aujourd’hui d’un stationnement, un contraste avec la plupart des villes portuaires dans le monde.

«Je crois que c’est dû à un manque de vision. On n’est pas allé au bout des projets. De manière plus importante, il y a eu un manque de financement du gouvernement fédéral», explique M. Long.

Selon M. Carson, deux autres aspects ont compliqué l’aboutissement de projets sur le front de mer : il appartient en grande partie au port de Saint-Jean et il faut y faire des travaux préliminaires, notamment sur la digue, pour qu’il puisse accueillir des bâtiments.

Même si la ligne d’arrivée est encore loin, l’optimisme règne à Saint-Jean pour ce qui est de l’avenir du front de mer.

«Ce projet rapportera à la ville et à la province», assure M. Long.

«Ce sera un nouveau catalyseur qui permettra d’attirer encore plus de gens sur le front de mer, attirer plus d’activités», soutient M. Carson en précisant que de plus en plus de touristes se rendent au centre-ville.

-30-

Photo Wayne Long - Le député fédéral de la région, Wayne Long, (courtoisie)

Photo Carlson - Le PDG de Develop Saint John, Steve Carson, souligne que l'architecte a retenu une vision audacieuse du projet. (courtoisie)

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 19 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 19 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article