IJL - Ouest

À la Cité francophone d’Edmonton, le Café Bicyclette rouvre après trois mois de confinement

Le Café Bicyclette, situé à la Cité francophone d’Edmonton, accueille de nouveau ses clients depuis le  jeudi 11 juin dernier et leur offre un accueil confortable sur la terrasse pour déguster leurs plats en toute sécurité, sous le soleil.

Anam Kiani

Initiative de journalisme local – APF - Ouest

Après plusieurs semaines de fermeture en raison des restrictions pour enrayer la propagation de la COVID-19, le Café Bicyclette reprend ses activités en toute sécurité et impose des mesures pour faire respecter la distanciation physique.

« Nous voulions rouvrir dans les meilleures conditions possibles », affirme le directeur général de la Cité francophone, Daniel Cournoyer. La réouverture du Café  est un signe de retour des jours heureux.

Dès l’entrée, on remarque le gel mis à disposition des clients pour désinfecter les mains,  les sens aller-retour sont fléchés au sol, les tables sont espacées, la désinfection occupe une grande partie du temps de travail.

Des panneaux rappellent les distances à respecter. La terrasse est bien remplie et les clients sont heureux de déguster les plats sous le ciel d’été.

« On porte des masques et nettoie les tables régulièrement, un plexiglas est installé sur le comptoir pour éviter toute propagation et contamination », indique le gérant du Café, Nawal Rajabi.

« Nous avons la chance de disposer de beaucoup d’espace à l'intérieur et en terrasse, ce qui permettra de rentabiliser le Café, mais encore faut-il s’organiser », explique Daniel Cournoyer.

Les retrouvailles en famille ou entre amis

C’est le lieu des retrouvailles pour Marcelline Forestier, retraitée, coordinatrice à l'Accès emploi, et sa meilleure amie, Danielle Arrand, ancienne chargée de cours au Campus Saint-Jean.

« Il fait beau et chaud et c’est notre première sortie après trois mois de confinement », affirment-elles. Ce café est un lieu de détente et de convivialité et possède l’un des meilleurs patios à Edmonton. Les habitués sont heureux d’y retrouver leurs plats habituels.

La Cité francophone, aussi sécuritaire que possible pendant la pandémie

Toutes les mesures de sécurité ont été mises en place pour protéger le public  et les employés. La Cité a augmenté la fréquence du nettoyage des toilettes et lave toutes les poignées de porte extérieures des bureaux deux fois par jour, à midi et à la fermeture de l’édifice. Les organismes comme Accès emploi et la Francophonie Albertaine Plurielle (FRAP) continuent d’assurer leurs services à distance. « Pour l’instant, on a décidé de fournir nos services à distance, mais on évalue les mesures de santé et de sécurité et on s’adapte sans cesse », dit le coordonnateur des Services de la FRAP, Yic Camara.

Le centre Saule Massage, installé à la Cité, rouvre ses portes aussi cette semaine et accueille ses clients en respectant les mesures de sécurité strictes. « J’ai aménagé ma clinique pour mes clients et j’ai hâte de les recevoir », affirme le thérapeute Marcel Hamann.   Il a mis des stations indépendantes, fourni des masques et des  stérilisateurs et désinfecte le tout après chaque client.

-30-

Pour accéder aux photos :

https://drive.google.com/drive/folders/1en772BKtRqV68uYLgy0XKDa_w9v5r7To?usp=sharing

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 15 juin, 2020
  • Dernière mise à jour 15 juin, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article