20 millions $ pour la seule école francophone du Nunavut

Patrimoine canadien, de concert avec le gouvernement du Nunavut, finance un important projet d’agrandissement et de mise à jour technologique de la seule école de langue française du territoire.
______
Gabrielle Poulin
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Le 9 novembre dernier, David Joanasie, ministre de l’Éducation du Nunavut et Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles, ont annoncé en conférence de presse l’octroi de près de 20 millions de dollars pour l’École des Trois-Soleils et le Centre de la petite enfance les Petits Nanooks.

Ce financement, provenant d’une collaboration entre les gouvernements fédéral et territorial, permettra aux deux établissements d’agrandir leurs espaces et de moderniser leurs infrastructures. Entre autres, le projet vise l’ajout d’un gymnase et de six nouveaux locaux, dont deux salles de classe, l’achat d’équipements, ainsi que l’agrandissement de la garderie.

Ces installations permettront d’accueillir sous un même toit l’ensemble des élèves francophones de la région. À l’heure actuelle, les jeunes de la 9e à la 12e année d’Iqaluit doivent fréquenter l’école secondaire anglophone Inuksuk, faute d’espace pour les accueillir à l’École des Trois-Soleils.

« On a entendu l’appel des parents, des élèves et des diplômés », affirme la ministre Joly. « L’objectif en ce moment, c’est que l’École des Trois-Soleils ait des installations à la hauteur des attentes. »

« En renforçant les infrastructures et les réseaux éducatifs francophones du Nunavut, [on] donne la chance à la francophonie de s’épanouir dans la région la plus nordique du pays », ajoute-t-elle.

Un projet de longue date

L’École des Trois-Soleils est la seule école francophone du territoire et accueille une centaine d’élèves sous la responsabilité de la Commission scolaire francophone du Nunavut (CSFN). Elle a ouvert ses portes en 2001 à une petite population de 35 élèves, qui a presque triplé depuis.

La croissance de la population étudiante francophone a poussé l’École des Trois-Soleils à utiliser les installations des établissements scolaires anglophones locaux pour offrir les cours de niveau secondaire. C’est en 2018 que le ministère de l’Éducation du gouvernement du Nunavut a annoncé le début des travaux de conception pour un ajout à l’École des Trois-Soleils.

En réponse à l’annonce de financement de Patrimoine canadien qui concrétise le projet d’agrandissement de l’établissement scolaire, Linda Leclerc, directrice générale de la CSFN, explique à quel point « cette construction s’avérait essentielle afin d’être en mesure d’offrir une éducation en français à notre clientèle scolaire ».

« Cet agrandissement aura plusieurs répercussions positives pour les élèves, les parents et la communauté francophone en général », ajoute-t-elle. Entre autres, Madame Leclerc voit la possibilité d’avoir un plus grand recrutement à cause du nombre de places accrues à la garderie, de proposer de meilleures occasions de francisation des élèves, d’offrir des services équivalents aux écoles anglophones locales et d’entreprendre des partenariats communautaires grâce au nouveau gymnase.

La contribution de près de 9 millions $ du gouvernement du Nunavut représente près de la moitié du financement total pour ce projet. En conférence de presse, le ministre David Joanasie affirme que « la modernisation de cet immeuble aura certainement des effets positifs sur de nombreux Nunavummiuts sur les plans linguistiques et culturels ».

Il ajoute que « c’est toujours un plaisir de voir des écoles et des garderies agrandies et rénovées parce que les jeunes méritent ce qu’il y a de mieux comme environnement d’apprentissage ».

En 2016, 1,8 % de la population du Nunavut a déclaré le français comme langue maternelle ou langue d’usage régulière à la maison, selon Statistique Canada.

-30-

Photo
Crédit : Gabrielle Poulin
Légende
Les gouvernements fédéral et territorial ont investi près de 20 millions de dollars pour les travaux de modernisation de l’École des Trois-Soleils, à Iqaluit.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 10 novembre, 2020
  • Dernière mise à jour 10 novembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article